A ELLE …

ELLE qui a tissé un lien si fort et rapide avec notre poussin.
Son premier bain c’est ELLE qui lui a donné, elle lui a chuchoté à l’oreille, il s’est calmé immédiatement, elle la immergeait dans l’eau.

ELLE qui en sortant de notre chambre, a parlé crié « Mais qu’il est beau celui là !!! »

ELLE qui s’est pris d’amour pour lui et pour nous.

ELLE qui répondait à nos questions entre ironie et humour. Elle nous a fait laisser de côté tout ce qu’on avait pu entendre ou lire, tout ce qu’on avait pu nous dire.
ELLE qui est franche, transparente comme l’eau, son plus beau conseil aura été « Faites de votre mieux et ce sera ce mieux qui le rendra heureux »
ELLE qui nous a dit qu’on ne serait pas des parents parfaits, mais qu’on s’en foutait, après tout qui est parfait ?
ELLE qui nous a dit que la vie qui nous attendait aller être chargée en émotions, en amour, en tendresse, mais aussi en peurs.

ELLE qui venait le soir, avant de quitter son service, nous embrasser, le prendre dans ses bras, lui chuchoter à l’oreille; et qui repartait avec le sourire aux lèvres.
ELLE qui venait, prendre une bouffée d’air frais, dans notre chambre, quand ailleurs tout n’était pas rose.

ELLE qui a su nous comprendre, nous parler sans nous mettre dans du coton.
Pour certains, elle est grande gueule (après tout elle est corse et italienne donc bon 😆 ) elle dit trop souvent ce qu’elle pense quand on lui demande, sans tabous, sans barrières. ELLE qui ne fait pas l’unanimité auprès des mamans. Pourtant, ELLE, elle a été notre pilier, notre point de réalité dans ce bain de bonheur et de rêve.

ELLE, elle qui est venu, toquer à notre porte pour la dernière fois, le cœur et les yeux chargeait.
« Je m’en vais!! » – « Ok, à demain Corine!! » – « Non, j’ai fini ma garde je suis en repos les prochains jours, je ne serai pas là pour votre sortie »
Les larmes me sont montées, à elle aussi.
J’étais assise sur mon lit, Aaron dans les bras, Papa en face et mes parents à nos côtés.
J’ai fondu en larmes « Comment je vais faire, comment on va faire sans vous ? » « On peut vous prendre avec nous à la maison? » Elle a sourit et a rajouté simplement « Vous n’avez plus besoin de moi, maintenant… »
ELLE, elle qui nous a dégainé la plus belle des déclarations.
Elle qui nous a dit  » Vous avez été une magnifique rencontre, cela faisait longtemps que je ne m’étais pas attachée autant, cela faisait longtemps que je ne m’étais pas prise autant d’affection pour un petit bébé »
ELLE qui nous a dit MERCI !!
Mais Merci de quoi ? Je ne sais toujours pas répondre à cette question.

Elle nous a pris la main, à tous les deux, Daddy & Moi, elle nous a rassuré « Vous allez des parents géniaux, vous allez tous les jours faire de votre mieux, même quand ça sera difficile. Vous allez être heureux, je le sais, une belle et longue vie vous attends!! » « Ne vous inquiétez pas pour Aaron, il a énormément de chance de vous avoir, et vous de l’avoir. Vous formez une si belle et attendrissante famille »

Je n’ai pas pu retenir mes sanglots plus longtemps. Pourquoi la vie est si injuste ? Pourquoi n’avons nous pas pu profiter, un peu plus, d’elle ?

ELLE qui m’a pris dans les bras et m’a chuchoté à l’oreille comme elle le faisait si bien avec Aaron. Elle a essuyé mes larmes avec sa main.
Je me suis sentie vide, seule, abandonnée. Je lui ai promis de revenir la voir …

Mais je n’ai pas tenu ma promesse, Aaron, la vie, le temps tout passe tellement vite. Je me suis réveillée un matin et je reprenais le travail, je me suis réveillée un matin et Aaron avait 9 mois.

Pourquoi avons nous été si bêtes ? Pourquoi n’avons nous pas trouvé le temps ?

Un jour, je tiendrai ma promesse, j’y retournais, j’irai la voir, quand elle s’y attendra le moins et je sais que des larmes s’échapperont, je sais que je lui dirai MERCI♥
Je sais qu’Aaron se rappellera d’elle, car je ne peux pas vous l’expliquer, on n’arrive même pas à l’expliquer nous même, mais ils avaient un lien si fort tous les deux, en une fraction de seconde. C’était complètement dingue et hallucinant, il a dû ressentir lui aussi, ce que nous avons ressenti pour elle.

ELLE, elle s’appelle CORINE, elle est auxiliaire puer à l’hôpital d’Avignon.

Corine, si un jour vous me lisez, si un jour vous tombez sur cet article, je tenais à vous dire MERCI. Ce mot est bien insuffisant face à ce que je ressens réellement. J’ai eu un coup de cœur pour vous. Vous nous avez épaulé, accompagné dans cette déferlante d’amour, dans notre nouvelle vie. Il n’y a pas un jour où je ne me remémore pas vos dires, vos déclarations

Corine, je me rappelle de tout, vous avez marqué ma vie et mon cœur.

Je souhaite à toutes les mamans de pouvoir un jour rencontrer leurs « CORINE » à eux, et ressentir ce que nous avons ressenti.
Je souhaite à toutes les mamans du monde, d’avoir la chance d’être aussi bien entourées dans ces moments si importants, qui peuvent être tellement beaux et tellement déroutants à la fois.

MERCI Corine ♥

 

1 Comment

  1. Bablofil

    Thanks, great article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *