Baby Goals #5premiersmoisdebébé

Nous y voilà, Aaron a 5 mois et demi et quand je regarde en arrière, je me rends bien compte que chaque jour est différent. En l’espace d’une minute à une autre, il peut s’améliorer, faire une nouvelle action, et susciter toujours autant notre admiration.

Cela a commencé à la maternité, lors du rendez vous avec le pédiatre pour acter la sortie d’Aaron et de Maman. Il lui montre une cible blanche et noire et Aaron tend le bras pour la toucher. Il suscite ainsi, chez le Pédiatre, un grand étonnement. Il nous relate, que cela est très rare et qu’Aaron est un bébé très éveillé. Fiers, mais à la fois un peu largués, nous décidons de ne pas prêter attention à sa remarque. Après tout, notre fils ira à l’allure qu’il souhaite. Nous ne le brusquerons pas, mais l’encouragerons toujours pour qu’il s’améliore et pour l’aider au quotidien. S’il doit marcher à 1 an et demi ou parler correctement à 5 ans, peu importe. Nous ne sommes pas pressés et lui non plus.
La normalité nous est complètement égale. Si tout le monde pouvait arrêter de dire « Est il dans la norme? » « Normalement à 4 mois, il doit sortir une dent. » « Il tient déjà assis ? Normalement il va vite faire du 4 pattes! » ON VERRA, IL VERRA et fera ce qu’il désire quand il le souhaite.

Puis Aaron a commencé à sourire. Des sourires aux anges bien évidemment, mais des sourires, pleins de sourires tout le temps. Il n’avait que quelques semaines, à peine. A 2-3 semaines il émet ses premiers Areuh bien franc. Il développe de la force très rapidement dans son cou et sa nuque, maintenant rapidement sa tête.

Il a eu 1 mois, je décide de prendre un parc, Papa me demande « Pourquoi? » Tout simplement parce que je sens bien qu’Aaron a besoin de s’éveiller différemment. Il commence à tendre les bras pour toucher ses jeux suspendus, puis à attraper ses hochets et autres petites bêtes qui fait du bruit. Il mets ses mains à la bouche et tout ce qu’il trouve d’ailleurs. On commence à suspecter le doublage des gencives. La bave s’invite à notre quotidien. Bonjour les bavoirs, adieu les tee shirts secs LOL.

Niveau émotions, il commence à éclater de rire. Tout d’abord timide, puis petit à petit, de plus en plus franc. Je me rappelle encore, j’avais fait des squats la veille, et le lendemain impossible de descendre les escaliers. Je descendais une marche après l’autre avec Aaron dans les bras. Ce qui la fait exploser de rire. Le second fût avec le Pédiatre lorsque qu’avec le stéthoscope, il a écouté ses poumons et son petit cœur. On a compris qu’Aaron devenait chatouilleur.
Quand il pleure, ses yeux deviennent rouges et les larmes commencent à couleur. Il sait se frotter les yeux et mettre son lange sur mon visage pour nous montrer sa fatigue.

Imaginez qu’entre tout cela, seulement deux petits mois se sont écoulés. Les progrès d’un bébé sont si rapide. D’un jour à un autre, on découvre de nouvelles évolutions. On l’aide, on l’encourage et il sourit de nous voir si fier.

Il comprend qu’il a des pieds et les mets dès que possible à la bouche. Quant à ses poings il commence à les ouvrir, doucement mais sûrement. Mon fils sera sans doute un grand champion de Boxe!!!

Il lui arrive de tendre ses bras vers nous pour qu’on le prenne, lui arrive de retrouver sa sucette seul en pleine nuit. Mais tout cela reste encore rare. Ce n’est pas grave, nous avons tout notre temps.

La journée, il attrape, mets sa sucette dans sa bouche, l’enlève, la remets, nous la donne ou il nous la mets directement dans le bec LOL

Il a 4 mois et demi, Aaron mange ses premières purées de légumes et de fruits. Il essaye de tenir son biberon seul. Nous le laissons bien évidemment faire, même si mon petit cœur de Maman prends un coup supplémentaire …

Petit à petit, il développe de la force dans son dos. Il veut tenir assis. Jusqu’à cette journée où nous faisons notre sapin, pour une photo nous le maintenons assis et il tient quelques secondes. Waouhhhhh c’était magique. Le lendemain de Noël, sur son tapis de parc, il se redresse seul et essaye de trouver son équilibre avec ses mains et ses bras.

Monsieur arrive à passer du dos sur le ventre et vice versa. Y compris sur la table à lange, je vous épargne donc le stresse à chaque change. Il nécessite une surveillance importante LOL, je l’appelle Monsieur l’Asticot. Lui changer les fesses devient compliqué, il ne se laisse plus faire. C’est assez marrant, sauf le matin à 7h, au réveil 😉

5 mois, 5 mois d’évolution, de changement. D’un nourrisson, il est devenu un véritable petit bébé, un petit garçon, qui crée doucement son caractère. Il sourit toujours autant, même malade, même fatigué. Des fois, c’est à ne rien y comprendre.

C’est notre bonheur quotidien, notre fierté.

Qu’annoncent les 5 mois suivants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *